Blog

Recommandations mondiales pour la prévention du syndrome métabolique ?

Posté par:

Les taux mondiaux d’obésité et de syndrome métabolique (qui sont associés à un risque accru de maladie cardiovasculaire, de diabète et de cancer ainsi qu’à une augmentation des frais médicaux) sont en hausse. Cette hausse est probablement due à la transition mondiale depuis des régimes alimentaires traditionnels à base de végétaux vers des régimes fortement énergétiques et des modes de vie plus sédentaires.

  • Cet article est un éditorial de recherche qui passe en revue les résultats d’études analysant les habitudes alimentaires en tant que méthode alternative ou complémentaire à l’analyse d’un seul nutriment pour évaluer les résultats en matière de santé.
  • Une étude des habitudes alimentaires d’adultes sud-coréens a montré que les participants qui consommaient majoritairement des produits céréaliers, des légumes et du poisson avaient un risque de syndrome métabolique inférieur de 14 % et un risque d’hypertriglycéridémie inférieur de 20 %. À l’inverse, les participants dont le régime incluait des proportions plus importantes de viande et d’alcool avaient un risque accru de 19 % pour ces deux paramètres.
  • Diverses autres études sur les habitudes alimentaires réalisées dans le monde ont obtenu des résultats similaires.
  • Bien que les habitudes alimentaires spécifiquement définies puissent différer en raison de variations culturelles, les caractéristiques des habitudes alimentaires qui protègent contre le syndrome métabolique incluent systématiquement, dans toutes les populations, de plus fortes proportions de fruits, de légumes, de céréales complètes et de glucides complexes et de plus faibles proportions de produits d’origine animale, de sel et d’aliments en saumure.
  • Davantage d’études prospectives sur la relation entre le syndrome métabolique et les habitudes alimentaires sont nécessaires pour obtenir des données sur les différences propres au sexe et dans les pays à revenus faibles et moyens.
  • Message à retenir

    Les données sur les habitudes alimentaires mondiales laissent penser qu’une recommandation universelle de prévention du syndrome métabolique pourrait s’appliquer à différentes populations.

    sources : © 2011 Excerpta Medica BV . Kimokoti RW, Millen BE. Diet, the global obesity epidemic, and prevention. J Am Diet Assoc. 2011;111:1137-40.

    Please follow and like us:
    0

    À propos de l'auteur:

      Related Posts
    • No related posts found.
    UA-27823111-1